Les bienfaits du vélo sur le mental

les bienfaits du vélo sur l emoral

Cet article participe à l’événement inter-blogueur sur le thème “Le sport : a-t-il des bienfaits uniquement physiques” organisés par Sophie Aynaud

 

Lorsque Sophie a annoncé son Carnaval d’Articles sur les bienfaits du sport, et en particulier sur la question des bienfaits autre que physique, des bienfaits psychologiques, j’ai tout de suite répondu présente. En effet, la randonnée à vélo apporte beaucoup de bienfaits sur le mental. Tout le monde reconnaît aujourd’hui qu’en plus d’aider à la perte de poids, le sport renforce le système cardiovasculaire avec une amélioration de la santé en général. Mais qu’elle en est-il de la santé mentale, du bien-être ? Quels sont les bienfaits du vélo sur le mental ? Après une balade à vélo, on se sent bien. Randonner à vélo rend-il heureux ?

Les bienfaits du vélo sur le mental : les sensations

bienfaits du vélo sur le moral - bien être, zen

Juste pour se sentir bien

Vous n’avez pas besoin de partir pour une grosse randonnée à vélo pour ressentir les bienfaits du vélo sur le mental. Faire du vélo, que ce soit pour une petite balade ou une excursion de plusieurs jours apporte du bonheur. En pédalant, une sensation de bien être vous envahie. Votre esprit s’évade, vous ne pensez plus, ou au contraire vos idées se mettent en place. Votre cerveau fonctionne mieux, car vous oxygénez mieux. Cheveux au vent, vous êtes attentifs aux éléments qui vous entourent, vous ressentez, vous sentez, vous profitez du moment présent. Vous vous surprenez à sourire. Vous êtes bien, vous êtes apaisé. Malheureusement, toutes ses sensations vous essayerez de les retrouver au plus vite, attendez-vous à ne plus quitter votre vélo.

Une thérapie contre le stress et l’anxiété

Plus vous pédalez, plus votre stress quotidien s’évade ainsi que votre anxiété avec vos préoccupations du moment. Vous vous recentrez sur vos gestes, vos jambes, votre position sur le vélo. Avec toutes ses bonnes sensations et les pensées positives, il n’y a plus de place pour aucun stress. Vous êtes de plus en plus zen au quotidien.

Les études montrent que l’anxiété décroit rapidement après 20 min d’exercice. Le corps se relâche et on ressent un bien-être. Pour ressentir les bienfaits de relaxation, l’activité n’a pas besoin d’être intensive. Cette sensation continue d’être ressentie pendant au moins 2 heures après l’exercice physique.

Lutter contre la dépression

bienfaits du vélo sur le moral

Sortir et faire du sport comme le vélo aide à lutter contre la dépression. Le sport permet au corps de se défouler, de provoquer un sentiment de réussite. Au fil de la pratique, la morosité

Disparais, et vous souriez même sous l’effort. Vous avez de nouveaux objectifs, vous élargissez votre horizon.

Les hormones seraient-elles responsables ?

Les hormones jouent-elles un rôle sur les bienfaits du vélo sur le mental ? Cette sensation de bien-être qui nous envahit après une sortie à vélo serait-elle causée par les hormones ? On le sait, les hormones jouent un rôle important sur les humeurs, et donc le stress, l’anxiété et la dépression. L’activité physique provoque la sécrétion d’hormones :

  • l’endorphine, composition proche de la morphine, dit “l’hormone du bonheur”. Elle provoque une sensation de bien-être, de confiance en soi et d’euphorie. Responsable de la diminution du stress et de l’anxiété. Elle lutte aussi contre la douleur,
  • la dopamine, “l’hormone du plaisir”, agit sur les émotions, les sentiments et les envies,
  • la sérotonine agis sur la régulation de l’humeur, aide à lutter contre la dépression.

Les bienfaits du vélo sur le mental : la confiance

Bienfaits du vélo sur le moral - confiance en soi

Tisser des liens sociaux

Depuis que je fais du vélo, j’ai fait énormément de rencontres, surtout lors de mes voyages. Randonner à vélo nous rapproche d’autres personnes avec les mêmes centres d’intérêt, que ce soit le voyage ou le vélo. On tisse des liens, on partage et on apprend des autres. On se crée de nouveaux objectifs à atteindre, on discute de nouvelles destinations et on se motive entre nous. Le fait de faire partie d’un groupe aide énormément sur l’estime de soi, ainsi que la confiance que l’on a envers soi.

Une meilleure tolérance à la douleur

Hé oui, faire du sport n’est pas sans effort, sans douleur. Pour progresser, il faut pousser, pousser un peu plus loin à chaque fois. Je ne parle pas forcément des sports de haut niveau. J’entends souvent dire que faire du vélo fait mal aux fesses, je réponds alors que les fesses sont des muscles, et que petit à petit vous aurez moins mal (avec une selle est adapté). Au début, le corps n’est pas habitué à l’effort, à la douleur provoquée par celle-ci. Et puis, le corps s’habitue à ce niveau de douleur, et pour qu’il ait de nouveau mal, il faudra aller plus loin. Mais quel sentiment de joie, de plaisir de réussite, de dépassement de soi que l’on en retire après ! Vous êtes fier de vous, d’avoir réussi à vous dépasser. Je vous rassure, nous ne sommes pas obligés de pousser tout le temps notre corps. Mais de temps en temps sortir de sa zone de confiance fait du bien. Pratiquez du sport régulièrement vous tonifie, vous donne la pêche, vous vous sentez mieux dans vos baskets. Vous avez confiance en vous ! Et êtes prêts à continuer à vous dépasser.

Quel bonheur, lorsque je suis sur mon vélo, cheveux au vent, tous ses bienfaits du vélo sur mon mental, toutes ses sensations que je ressens, croquez le moment présent à pleine dent. La fierté d’avoir passé une étape. Toutes les rencontres, les découvertes que j’ai faites depuis que je fais du vélo. Et vous, êtes-vous heureux à vélo ? Quels sentiments éprouvez-vous lors de vos sorties à vélo ?

(photo : images improbables, José Feliciano Cerdeno, P'Tille, Håkan Dahlström)
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    48
    Partages
  • 48
  •  
  •  

Laisser un commentaire