Premier voyage à vélo, comment le préparer ?

sacoches vélo

Vous préparez votre premier voyage à vélo et vous vous posez pleins de questions ? Je me souviens de mes débuts, et encore maintenant, des heures passées devant mon écran à parcourir les forums et blogs pour trouver le maximum d’informations. Comment organiser mon vélo ? Quel matériel emmener ? Où dormir ? Combien de kilomètres, quel itinéraire ? Autant de questions que tout débutant se pose lors de la préparation de son premier voyage à vélo. Voici quelques conseils pour préparer au mieux cette randonnée à vélo.

Quel itinéraire pour un premier voyage à vélo ?

Le choix de l’itinéraire est important pour un débutant en voyage à vélo et dépend de beaucoup de paramètres. Il serait dommage que votre premier voyage soit aussi votre dernier, ou pire que vous ne le finissiez même pas.

Il existe de plus en plus de guide de voyage à vélo (comme La Loire à vélo, La bourgogne, la Vélodyssée, ou encore Paris-Londres, Paris-Le Mont Saint-Michel…) vous permettant d’avoir un minimum de préparation en amont, et c’est plutôt pas mal pour un premier voyage à vélo. Les EuroVélos sont aussi de bonnes bases pour préparer un voyage facilement.

premier voyage à vélo
Carte de la Bourgogne à vélo

La distance

La distance quotidienne n’appartient qu’à vous. Mais attention tout de même à ne pas surestimer vos capacités physiques. Si vous ressortez votre vélo tout poussiéreux du garage pour l’occasion, éviter de prévoir des étapes de 100 km par jour. A contrario, vous sortez régulièrement (au moins une fois par semaine) pour des tours de 50 km voir plus, alors pourquoi pas.

Partez-vous seul, en groupe ou avec des enfants ? Ce paramètre à aussi son importance. Nous par exemple, on trouve que la distance maximale par jour avec notre fils est de 60 km. 50 km, c’est bien. En effet, les pauses sont plus longues avec des enfants. Leur permettre de se dégourdir les jambes est, à mon sens, obligatoire pour que le voyage se passe bien. Et lorsque l’on part à deux, on tourne plus autours des 70-80 km.

premier voyage à vélo
Montargis-St Brevin 600 km

Le dénivelé

Le choix du dénivelé va dépendre de vos capacités physiques, si vous êtes sportif ou non. Le chargement avec lequel vous partez est à prendre en compte. On ne monte pas de la même façon avec ou sans remorque. Vous êtes plutôt minimaliste ou vous partez avec votre maison ? Pensez à vos genoux…

Le revêtement

Et oui, le revêtement a aussi son importance. En effet, si vous partez sur une belle piste comme celle de la Loire à Vélo, ou aux Pays-Bas, vous enchaînerez facilement les kilomètres. Aux Pays-Bas malgré notre chargement et les longues pauses, nous avons fait des étapes à 70 km car ça roulait bien. Alors que si vous empruntez un chemin vous avancerez beaucoup moins vite, et donc prendrez plus de temps. Tout dépend à quelle heure vous voulez arrêter de pédaler.

premier voyage à vélo
Le genre de chemin à éviter avec une remorque deux roues – 10 km/h de moyenne
premier voyage à vélo
Voie verte sur La Loire à Vélo – 20 km/h de moyenne

 

 

La destination

Une destination plaisante me direz vous. La Corse en été ou l’Islande en hivers ? J’ai envie de vous dire, “ok, mais pas à vélo”. Je ne recommande pas ses destinations pour un premier du voyage à vélo. Un autre facteur est la météo. Je vous conseille une destination où les températures seront tempérées, évitez la saison des pluies. Bien sûr la Corse en été ou l’Islande en hivers, ça se fait, mais plutôt pour les experts du voyage à vélo. Rouler sous la pluie et rester trempé jour après jour est dur pour le moral. Ceux qui choisissent ces destinations à “risque” sont rarement des débutants à vélo et les choisissent en toute connaissance de cause.

Vous comprendrez le choix de la destination, de l’itinéraire est important pour apprécier au mieux les vacances et revenir avec un goût de trop peu. Une voyageuse à vélo, nous a compté que pour leur premier voyage à vélo en familleavec leur deux enfants en bas âge, ils avaient choisis le canal du Midi. Le revêtement du canal du Midi (que du chemin) n’est pas l’idéal avec des remorques. Ils sont partis beaucoup trop chargé et avec deux remorques. Ils ont énormément souffert de la chaleur, les enfants n’arrivaient pas à dormir dans les remorques car ils avaient trop chaud. Ça ne les as pas découragé pour autant, car ils pensent retenter l’aventure, mais plus dans le nord…

Quel hébergement pour un premier voyage à vélo ?

Pour votre premier voyage à vélo, je ne recommande pas spécialement de type d’hébergement. Certain réserve qu’en chambre d’hôte, hôtel ou gîte, d’autre comme moi voit difficilement le voyage à vélo sans camping (ou bivouac). A vous de voir.

La principale différence et qui a son importance est le fait que le camping vous donne plus de flexibilité pour vos étapes. En effet, pas de réservation, on peut programmer les étapes au jour le jour en fonction de tous les critères vu précédemment et que vous découvrirez sur votre chemin, et laisser place aux imprévus. La deuxième différence, est le matériel de camping. Il vous faudra le porter sur votre vélo, un poids supplémentaire.

premier voyage à vélo
Camping de Fécamp

Un autre type d’hébergement consiste à dormir chez l’habitant en trouvant un warmshower. Les warmshowers sont des personnes qui proposent d’héberger les voyageurs à vélo ou de leur prêter un bout de jardin pour poser leur tente. Certains vous proposeront même de faire une lessive et souvent de partager leur repas. Ils sont souvent eux-mêmes adeptes du voyage à vélo. Vous faites de belles rencontres et en général votre soirée est animé par des anecdotes de voyage. Là encore une fois, il faudra programmer en avance, et faire votre demande au moins 24 à 48 h avant votre arrivée.

Les bagages

Un seul mot d’ordre, partez le plus léger possible. Bien sur le contenu de vos sacoches dépendent de différents facteurs comme la durée, la période, si vous partez avec des enfants, votre choix en d’hébergement… Mais la plus grande erreur du débutant est de partir trop chargé. Au fils de nos randonnées, le contenu de nos sacoches ont bien changés. Ne partez pas avec plus de trois changes (voir deux en été) et une tenu du soir.

Chacun ira de sa liste d’indispensable et de choses inutiles. Pensez au minimum vital et ensuite vous rajouterez en fonction de la place restante et de votre envie ou non de porter votre maison.

Il vous faudra vous habiller, vous nourrir et dormir. Peut-être vous soigner et réparer votre vélo. Voilà les 5 pôles indispensable autours desquels vous ferez vos choix de matériel.

Vous trouverez sur Internet pléthore de check-liste et vous pourrez aussi allez voir notre article sur le remplissage des sacoches. Ne prenez que le nécessaire et le “au cas où” qui pourrait vous empêcher de continuer l’aventure. Après tout est une question de choix. Un exemple, Axel ne part pas sans SA chaise. Certain trouverons ça totalement inutile, alors que pour lui, il en a besoin pour sa récupération. Il la sort même à la pause du midi.

premier voyage à vélo
Les chaises sont aussi agréables pour les matins humides

Quel vélo, et ses accessoires indispensables pour un premier voyage à vélo ?

En ce qui concerne le vélo et ses accessoires, le choix final dépendra de vos moyens financier et de vos choix de confort car à vrai dire il n’est pas indispensable d’investir cher pour voyager à vélo.

Le vélo et sa selle

Le vélo, la selle, et même le guidon, sont des sujet de débat interminable, car il s’avère que c’est un choix personnel. Il vous faudra tester pour savoir ce qu’il vous convient sur le long terme, donc au début ne vous prenez pas trop la tête avec des détails.

VTT ou VTC ? Voilà le principal choix de vélo. Donc tout dépend de votre projet de voyage. Nous, on a opté pour des VTC avec des pneus de 35, je pense que ça convient pour l’Europe en général.

Ceux qui partent pour un tour du monde vont investir dans un vélo typé pour le voyage sur tout type de terrain donc avec des pneus un peu plus large.

Mais si vous prévoyez de partir que quelques semaines, le vélo poussiéreux du fond de votre garage peut faire l’affaire. Une bonne révision du vélo avant de partir est nécessaire, soit par vous soit par un vélociste. Personnellement, je part avec un VTC que j’ai acheté 400 €, et il me porte partout. J’ai seulement investi dans des pneus dit increvable de chez Schwalbe et installé un porte-bagage. L’année où ma sœur nous a accompagné, on a sortis du garage le Peugeot poussiéreux de notre mère car il était déjà équipé d’un porte bagage et il a très bien fait l’affaire.

Franchement évitez les sur-selles en silicones, ça bouge et vous créera des douleurs et irritations, ainsi que les grosses selles que l’on trouve sur les vélos de villes. Habituer votre popotin à votre selle le plus tôt possible, surtout si vous prévoyez de longues étapes. De toute façon au 3e jour vous aurez mal en remontant sur votre vélo et ça passe.

premier voyage à vélo
Nos vélos à vide. En test du guidon papillon que nous avons retiré à notre retours de voyage

Les sacoches

Beaucoup ne jurent que par Ortlieb et leurs sacoches imperméable, d’autre préfèrent les sacoches Vaudes. Une question de goût encore. Ces marques citées sont des incontournables pour la plupart des voyageurs à vélo. Mais encore une fois pour un premier voyage à vélo, je ne vous les conseillerais pas (sauf si vous partez en tour du monde). Les sacoches décathlon (ou même celles de chez Lidl, Aldi) font très bien l’affaire, surtout si vous partez une semaine. Après tout dépends encore une fois de vos moyens et si vous comptez les réutiliser. Vos sacoches doivent posséder des crochets pour les suspendre à votre porte-bagage. Ensuite sur le porte-bagage vous pouvez rajouter un grand sac de sport tenu par des tendeurs et prévoir de le mettre dans un grand sac poubelle en cas de pluie. Avec ça vous aurez le look parfait du voyageur à vélo.

premier voyage à vélo
Utilisation des sacs poubelles en Normandie

La sécurité

Pensez à votre sécurité sur la route. Soyez visible. Bien sûr, le casque doit être porté.

Il faut aussi avoir à l’esprit le risque de vol, que ce soit de votre vélo ou de votre matériel. Il n’y a pas de solutions miracle pour s’en prémunir, mais ne vous gâcher pas le voyage de peur de laisser vos vélos chargés au bord d’une plage, ou devant un magasin lors du ravitaillement. On peut selon moins limiter la tentation de vol. Et pour nous, notre chien de garde ne sert à rien, bien au contraire, elle attirait les foules.

 

Le plus important en voyage à vélo est de partir avec sa motivation et de lâcher prise. Profitez du moment présent et retournez vous lorsque vous montez une côte interminable. J’en ai monté des côtes avec mon vélo chargé, certes doucement mais sûrement. Alors qu’il m’est arrivé d’avoir plus de mal en simple balade sur de petites distances avec un vélo nu. La différence, l’état d’esprit à ce moment là. Pour l’anecdote, lors d’un de nos voyages on a rencontré un couple qui faisait leur premier voyage à vélo ensemble. Madame a accepté sous les conditions de ne rien porter et de ne pas camper. Donc c’est monsieur qui portait tout.

Je vous parlerais des différentes possibilité (train, bus, avions…) de rejoindre le point de départ de votre randonnée et/ou d’en repartir avec les vélos dans un prochain article.

En voyage à vélo, tout peut se faire. Qu’est-ce qui vous à le plus manqué lors de votre premier voyage ?

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire